Catégories

Comment vivent les orchidées ?

Comment vivent les orchidées ?

Tout être vivant (animal comme végétal) pour survivre éprouve des besoins dont la satisfaction est indispensable. Un exemple concret est celui des orchidées. De fait, les besoins sont relatifs à l’alimentation, la croissance et à un milieu de vie adéquat. Ceci dit, le mode de vie des orchidées a longtemps suscité l’intérêt des spécialistes en fleur, au point où leurs conditions de vie furent étudiées de très près. Hélas, les amateurs de cette plante n’ont pas tous idée de son mode de vie. Comment vivent donc les orchidées ? Pour en savoir plus, lisez.

Humidité relative, ombrage et bonne luminosité solaire

L’orchidée est une fleur prisée pour sa joliesse, et son effet prononcé en matière de décoration et de senteur. Elle est connue de presque tous les Français, et se retrouve dans les jardins de la plupart d’entre eux. L’orchidée se présente en 15.000 espèces réparties, à travers le monde. Ceci dit, le milieu naturel d’origine ayant favorisé son développement est la zone intertropicale. Considérant donc cette dernière, un profil type de milieu favorable à la vie des orchidées a pu être dressé.

Lire également : Jardin aquatique : 5 idées pour un espace de détente unique

Généralement, les orchidées vivent pour la plupart dans un milieu assez chaud et relativement humide. Pour cause, elles exigent une bonne dose de lumière solaire (mais s’en être exposés en plein soleil) et un arrosage répétitif. Le meilleur emplacement pour ces plantes, est donc un ombrage de soleil. Mieux, s’il s’agit d’une serre, les conditions peuvent encore être contrôlées (selon le type d’espèce élevé). La lumière solaire peut être tamisée par un voile. De plus, lorsqu’elles sont encore en culture, des supports peuvent être conçus pour favoriser leur aération racinaire, avec : du granulé de polystyrène et tourbe très fibreuse, des écorces de pin ou racines de polypodium et la mousse de sphagnum.

Mode de vie de quelques orchidées

De façon spécifique, certaines espèces d’orchidées sont très connues grâce aux conditions de vie extrême (froid) qu’elles peuvent supporter. Il s’agit de : quelques Paphiopedilum, Cymbidium, Odontoglossum, etc.). Néanmoins, la majorité des espèces sont connues notamment pour l’extrême difficulté de reproduction de leur milieu de vie, car exigeantes. Quelques-unes d’elles sont : Miltonia, Phalaenopsis, Cattleya, et autres.

A lire en complément : Fleurissez votre jardin avec le Bougainvillea Glabra

Pour chacune des espèces évoquées précédemment, des intervalles de températures sont identifiables. Chez celles pouvant supporter les degrés extrêmes, figurent : Cymbidium (7 à 10°C et 30°C), Paphiopedilum (13 à 20°C) et Odontoglossum (7 à 10°C). Du côté des espèces nécessitant plus de contraintes pour l’entretien, apparaissent : Miltonia (température exactement entre 12°C et 25°C), Phalaenopsis (18 à 25°C en été plus arrosage et 17 à 18°C en hiver) et Cattleya (16 à 25°C plus arrosage).

Articles similaires

Lire aussi x